Achat d’une maison pour rénovation et économie d’énergie

Vous envisagez d’acheter votre première maison et êtes tenté par un investissement dans l’ancien ? Après l’achat d’une maison déjà existante, des travaux pour rénovation sont à réaliser, notamment pour faire des économies d’énergie. Pour cela, différents travaux peuvent être envisagés. Pour financer ces opérations, diverses aides peuvent vous être octroyées.

Acheter une maison à rénover : quels sont ses avantages ?

achat maison pour rénovation énergie 1

Vous en avez assez de louer et souhaitez vivre dans votre propre maison ? Deux options vous sont offertes : investir dans le neuf ou dans l’ancien. Si vous choisissez la seconde option, sachez qu’un logement est considéré comme ancien lorsqu’il a déjà l’objet d’un premier transfert de propriété et que sa construction a été achevée depuis plus de 5 ans. Par ailleurs, notez qu’acheter dans l’ancien revêt divers avantages. Sachez toutefois qu’après l’achat d’une maison ancienne, des travaux pour rénovation peuvent être nécessaires pour un habitat économe en énergie.

Une meilleure visualisation

En choisissant d’acheter une maison existante, vous avez la possibilité de visualiser l’habitat dans son entier. Contrairement à une maison achetée sur plan, le logement peut être visité afin de définir les aménagements possibles et constater les travaux de rénovation énergétique nécessaires.

Des intérêts esthétiques

L’un des principaux avantages de l’achat d’une maison ancienne réside sur l’aspect esthétique. En effet, vous avez la possibilité de marier le charme de l’ancien au confort moderne. Par ailleurs, avec l’achat d’une maison pour rénovation, vous pouvez améliorer sa performance en termes de consommation d’énergie. À titre d’exemple, le ravalement de façade permet de donner un coup de jeune à la construction tout en permettant de réaliser une isolation par l’extérieur.

Des prix attractifs

En achetant une maison ancienne, vous pouvez bénéficier de prix avantageux.
* Les logements anciens sont généralement moins coûteux que les maisons neuves même avec les mêmes caractéristiques.
* La valeur du bien est susceptible d’augmenter rapidement, notamment si après l’achat de la maison, des travaux pour rénovation afin d’améliorer la performance en matière d’énergie sont réalisés. Ces travaux permettent de réaliser d’importantes plus-values dans le cas où vous envisagez la vente de la maison plus tard.
La rentabilité dépend toutefois de l’état du marché immobilier local. En effet, la négociation dans certaines villes ou certains quartiers particulièrement recherchés peut s’avérer difficile.

Un avantage en matière d’emplacement

En privilégiant l’immobilier ancien, vous bénéficiez souvent d’une localisation à proximité des commodités. En effet, les constructions neuves sont généralement réalisées sur des terrains plus excentrés.

Focus sur les travaux de rénovation énergétique

Si vous prévoyez d’acheter une maison existante, assurer son efficacité énergétique s’avère indispensable. Sachez que la rénovation énergétique d’une maison individuelle ou d’un appartement passe par la réalisation de divers travaux.

Les avantages des travaux de rénovation énergétique

Pour mettre votre maison en conformité avec les normes en vigueur en matière d’efficacité énergétique, il convient de réaliser différents travaux de rénovation énergétique. Ces derniers présentent un certain nombre d’avantages :
* amélioration du confort de vie ;
* amélioration de la qualité de l’air ;
* meilleure santé (sommeil de bonne qualité, lutte contre les allergies…) ;
* diminution de la consommation d’énergie ;
* meilleure maîtrise de vos factures d’énergie ;
* augmentation de la valeur du bien immobilier.
Il faut savoir que la rénovation énergétique concerne aussi bien les entreprises que les particuliers. Si le coût des travaux vous fait hésiter, sachez que des aides à la rénovation énergétique peuvent être demandées.

Quels travaux de rénovation énergétique réalisés ?

Avant de vous lancer dans la rénovation de votre maison, il est fortement recommandé de réaliser en amont une expertise des points forts et des points faibles du logement. Outre, le DPE ou Diagnostic de Performance Énergétique, la réalisation d’une étude thermique est aussi conseillée. Cet audit permettra de définir notamment les travaux à réaliser en priorité. En effet, sachez que différentes opérations peuvent être entreprises dans le cadre d’une rénovation énergétique. En ce qui concerne le coût des opérations, des subventions peuvent être demandées pour financer ces travaux.
La vidéo suivante vous explique dans quel ordre réaliser vos travaux de rénovation énergétique.

L’isolation thermique

L’isolation figure parmi les travaux indispensables pour lutter contre les déperditions de chaleur. Sachez qu’une maison mal isolée entraîne une forte consommation de chauffage. Pour économiser de l’énergie, réaliser divers travaux.
* Isolation de la toiture et des combles : sachez que diverses aides de l’État peuvent vous être octroyées pour la rénovation de la toiture.
* Isolation des murs : en fonction de vos besoins, vous pouvez choisir entre une isolation thermique par l’extérieur ou par l’intérieur.
* Isolation des plafonds et des planchers : l’isolation des sols vous permettra d’éviter la remontée du froid et de l’humidité par le bas du bâtiment. En ce qui concerne les plafonds, une bonne isolation permet d’éviter que la chaleur ne s’échappe par le haut de la maison.
Sachez qu’une bonne isolation passe aussi par le remplacement des portes et des fenêtres de la maison. Pour les fenêtres, le double vitrage est de mise.

La ventilation

Une fois l’isolation terminée, pensez également à la ventilation pour que celle-ci ne soit pas une source de problème de santé ou d‘inconfort (pollution de l’air intérieur, condensation intérieure…). Par ailleurs, le manque de ventilation peut à la longue menacer l’intégrité de la construction. Pour éliminer la sensation de courants d’air, la VMC à double flux est recommandée.

Le système de chauffage

achat maison pour rénovation énergie 2

Une fois l’isolation et la ventilation rénovée, pensez également à remplacer le système de chauffage. En effet, pour une rénovation énergétique efficace, les systèmes performants comme les chaudières à condensation ou les chaudières à ventouse sont à privilégier. N’hésitez pas non plus à vous intéresser à d’autres solutions comme la pompe à chaleur, les radiateurs à inertie ou encore le chauffe-eau solaire.

Bénéficier d’aides pour financer les travaux

Vous souhaitez bénéficier d’une subvention pour la rénovation d’une maison ancienne ? Différentes aides fiscales et financières sont disponibles pour l’amélioration de la performance énergétique des habitats anciens.

La TVA à taux réduit

Parmi les aides à la rénovation énergétique disponibles pour une maison ancienne figure la TVA à taux réduit. Cette réduction concerne l’achat du matériel nécessaire et les frais de main-d’œuvre pour les travaux. Dans ce cas, vous pouvez bénéficier d’une TVA à taux réduit à 5,5 % ou au taux intermédiaire de 10 %. Pour en bénéficier :
* la construction doit être achevée depuis plus de deux ans ;
* le logement est dédié à l’habitation en tant que résidence principale ou secondaire.

Le CITE

Que vous recherchiez une aide pour la rénovation d’une maison ancienne mise en location ou pour votre propre habitation, vous pouvez aussi bénéficier du Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). Cette aide ouvre droit à une réduction de l’impôt sur le revenu d’une partie des dépenses engendrées par les travaux de rénovation énergétique. Le taux du crédit varie de 15 % à 50 % en fonction des travaux réalisés. Quelques conditions sont à respecter :
* le montant des dépenses ne doit pas dépasser 8 000 € pour une personne seule et 16 000 € pour un couple ;
* le logement doit être votre résidence principale ;
* la construction doit être achevée depuis plus de deux ans.

D’autres aides disponibles

Outre ces aides, d’autres dispositifs permettent de financer vos travaux.
* L’éco-prêt à taux zéro : cette mesure est dédiée à tous les propriétaires d’un logement construit avant 1990.
* Les aides du programme « Habiter mieux » de l’ANAH octroyées sous certaines conditions de ressources pour les logements achevés depuis plus de 15 ans ou n’ayant pas bénéficié d’autres aides de l’État au cours des 5 dernières années.
* Les primes énergies proposées par certaines entreprises de fourniture d’énergie.
* Les aides des collectivités locales.
Dans le cas où vous envisagez de mettre la maison en location, sachez que vous pouvez demander la contribution financière du locataire au titre du partage des économies d’énergie.

Laisser un commentaire