Revue en détail du secteur de l’énergie

Venant du grec energeia, le mot énergie signifie « force en action ». Hormis son énergie musculaire, les sources d’énergie utilisées par l’Homme se divisent en deux principales catégories : les énergies fossiles et les énergies renouvelables. Voici tout ce qu’il faut savoir sur l’énergie et ses spécificités.

Les principales sources d’énergie

1 énergie

Les énergies qualifiées de fossiles sont celles provenant de combustibles carbonés résultant de la décomposition de matières organiques. Cette catégorie comprend le charbon, le fioul ou encore le gaz. Quant à l’énergie éolienne, la biomasse, l’énergie solaire, la géothermie ou l’énergie hydraulique, elles se situent dans la catégorie des énergies renouvelables. Il est important de souligner que l’exploitation agricole figure parmi les plus grandes consommatrices d’énergie.

Tour d’horizon sur les énergies fossiles

Les énergies fossiles sont issues de la combustion des matières carbonées. Ce résultat n’est atteint qu’au terme d’un lent processus de fossilisation. En matière d’avantages, la production des énergies fossiles est abordable. Par ailleurs, elles conviennent à différents usages :

  • transport ;
  • composés plastiques ;
  • chauffage ;
  • etc.

Quant aux inconvénients, les énergies fossiles sont polluantes, car leur exploitation et leur utilisation relâchent dans l’environnement le carbone piégé durant des millions d’années dans le sol. Elles sont aussi limitées et sont des énergies non renouvelables. Comme ces ressources ne sont pas équitablement réparties sur la planète, elles sont source de conflits et de tensions géopolitiques. En raison de leur précarité, leur exploitation fait l’objet d’une programmation stricte. De plus, les entreprises doivent investir dans la performance environnementale.

La situation de la France

La France ne dispose pas d’importantes ressources en énergie fossile. L’exploitation du charbon est maintenant à l’abandon, et les gisements de gaz ou de pétrole sont en cours d’épuisement. Concernant le gaz de schiste, son exploitation suscite de vifs débats sur son impact environnemental. Pour satisfaire ses besoins, la France a besoin d’importer 98,5 % de son pétrole (Moyen-Orient, Afrique, mer du Nord, etc.), 98 % de son gaz naturel (Russie, Norvège, Pays-Bas, etc.) et la totalité de son charbon (Australie, Colombie, Afrique du Sud, etc.).
Les sources des énergies fossiles sont :

  • le gaz naturel ;
  • le charbon ;
  • le fioul ;
  • le pétrole.

Le gaz naturel se compose de plusieurs hydrocarbures, surtout du méthane (CH4) présent de manière naturelle dans certaines roches. Extrait des gisements naturels par forage, le méthane est utilisé en tant que combustible fossile. Trois pays se partagent l’exploitation de plus des 50 % des réserves de gaz naturel au niveau mondial : la Russie avec 27 %, l’Iran (15 %) ainsi que le Quatar (14 %). Pour le charbon, il s’agit d’une source d’énergie utilisée pour le chauffage de l’eau et pour la création de vapeur qui, grâce à l’action d’une turbine, fournit de l’énergie. En brûlant, le charbon émet une impressionnante quantité de dioxyde de carbone. Ce combustible se décline en différentes catégories reflétant ses stades de formation : les houilles ainsi que les anthracites pour la sidérurgie et les chaudières, et le charbon brun pour produire de l’énergie électrique.
Quant au fioul, fuel ou mazout, il s’agit d’un combustible dérivant du pétrole. Il est notamment utilisé pour les chaudières. Provenant du raffinage du pétrole, le fioul dispose de caractéristiques proches du gazole. Cette source d’énergie provenant des fractions de pétrole sert au final à réchauffer les habitations. La composition moléculaire du fioul varie énormément et dépend de l’origine ainsi que des caractéristiques du pétrole dont il provient. De son côté, le pétrole se présente comme une énergie fossile utilisée dans la pétrochimie et les transports. Présente sous forme d’huile minérale, cette source d’énergie est issue de la décomposition sédimentaire des substances organiques qui contiennent du carbone. Lorsqu’il est extrait des gisements souterrains, le fioul est transporté dans des oléoducs avant son raffinement et sa transformation.

Les énergies renouvelables

Comme leur nom l’indique, les énergies renouvelables sont intarissables et par définition illimitées. Ces énergies propres ou vertes sont issues de phénomènes naturels (rayonnement solaire, vent ou courants marins) et ne sont pas directement polluantes. Leur forme de pollution est indirecte en raison de l’extraction des minerais (cuivre, lithium, coltan, etc.) nécessaires à la fabrication de matériaux, comme les panneaux solaires photovoltaïques ou les éoliennes. Afin de favoriser le développement des énergies renouvelables, le gouvernement français a décidé de supprimer le tarif réglementé. Il faut se rendre sur ce site pour déterminer la prime d’économies d’énergie.

Avantages et inconvénients

Le principal avantage des énergies renouvelables tient du fait qu’elles sont inépuisables et sont de ce fait disponibles en permanence. L’indépendance énergétique est assurée. En règle générale, ce type d’énergie est plus propre que les énergies fissiles et fossiles. Elles deviennent « gratuites » lorsque les installations de production ont été rentabilisées.

En termes d’inconvénients, leur coût est assez élevé, notamment à l’achat des installations. De ce fait, leur rentabilité peut prendre plusieurs années. Bien qu’elles soient inépuisables, la majorité des énergies renouvelables dépendent des aléas de la nature. Outre la pollution indirecte causée par la fabrication des structures d’exploitation, celles-ci peuvent causer des nuisances visuelles et sonores. En ce qui concerne l’énergie thermique, elle a besoin d’importants réseaux de chaleur.

Utilisation en France

Votée en 2015, la loi sur la transition énergétique a comme objectif la multiplication par deux de la production d’énergie d’origine renouvelable. Il s’agit de baisser la production nucléaire pour qu’elle ne représente que 50 % du mix énergétique d’ici 2025. Il faut cependant garder en tête que le développement du secteur des énergies renouvelables ne peut décoller sans un soutien financier croissant.

Les différentes énergies renouvelables sont :

  • l’énergie hydraulique ;
  • le bois énergie ;
  • l’énergie éolienne ;
  • l’énergie géothermique ;
  • l’énergie solaire photovoltaïque ;
  • la biomasse.

Il faut se rendre ici afin de connaître les différents contrats d’énergie d’Engie.

Quid de l’énergie nucléaire ?

L’énergie nucléaire provient de la radioactivité. Si elle est utilisée pour la production d’électricité, elle sert également dans divers domaines comme le secteur militaire (propulsion de sous-marins) ou le secteur médical (radiothérapie). L’uranium est le principal combustible pour la production d’électricité nucléaire. La réaction chimique qui survient libère une importante quantité de chaleur qui est ensuite transformée en électricité. En raison des faibles concentrations d’uranium, son exploitation est économiquement difficile. Cependant, l’AEN ou Agence pour l’énergie nucléaire avance que les réserves actuelles d’uranium sont en mesure d’alimenter les centrales nucléaires mondiales durant un siècle.

Avantages et inconvénients

En termes d’avantages, aucune émission de gaz à effet de serre ne provient de la production d’énergie nucléaire. Il s’agit d’une énergie propre, malgré le fait que l’uranium soit d’origine fossile. Il faut également souligner que les ressources d’uranium dépassent celles des combustibles carbonés, comme le charbon, le pétrole et le gaz naturel. Par ailleurs, l’énergie nucléaire a permis à la France de bénéficier de l’indépendance énergétique dès 1970.
Du côté des inconvénients, le risque d’accident nucléaire au sein d’un réacteur ou durant le cycle du combustible n’est pas nul. En outre, les déchets radioactifs disposent d’une longue durée de vie. Celle-ci est comprise entre 250 ans et plusieurs milliers d’années. Le risque d’attaques terroristes et de prolifération nucléaire sur les sites de production n’est pas à négliger.

Utilisation en France

En France, le nucléaire pourvoit 80 % de l’électricité produite. Étant donné que le pays ne dispose plus de mine d’uranium, ce combustible est de ce fait importé en totalité (Canada, Gabon, Australie, Russie ou encore Niger). Bien que cette énergie assure l’indépendance énergétique de la France depuis plus de 50 ans, le prix de la maintenance des centrales nucléaires est en hausse constante. En effet, la durée de vie des installations devient de plus en plus importante et les normes de sécurité ne cessent d’être renforcées.

Laisser un commentaire